shopping-bag 0
Produits : 0
Total : 0.00
Voir le panier Commander

Un match comme on ne les aime pas

Comme il fallait s’y attendre, Hérouville rentre fort dans la rencontre et exerce une pression énorme sur le bloc toulousain. Malgré deux parades déterminantes, Anthony Pallares ne peut empêcher l’ouverture du score de Magno qui remporte son face-à-face. Les Toulousains se font logiquement punir de leur entame de match ratée, durant laquelle les Noir n’ont fait que subir la loi de locaux plus motivés et qui mettaient plus de conviction dans tous leurs gestes. Hélas, comme depuis le début de la saison, le TMFC Futsal ne se met réellement à jouer que lorsqu’il est bousculé, et que l’équipe adverse ouvre la marque. Une fois encore, le réveil sonne pour Toulouse et Mickaël De Sa Andrade mène la révolte. Malheureusement, ses trois tentatives fuient de peu le cadre. Finalement, c’est Matthieu Faupin qui, après avoir effacé deux adversaires, conclut sous la barre pour égaliser. Toulouse monte ensuite en puissance et le TMFC Futsal assiège le camp adverse. Quelques occasions de but sont à mettre à l’actif des joueurs de Jean-Christophe Martinez, mais aucune ne termine au fond des filets, à l’image de ce face-à-face manqué par Rami Barake à la dernière seconde du premier acte, qui aurait pu (dû ?) se terminer en penalty pour le TMFC Futsal.

C’est donc avec un sentiment de revanche que les Noir et Blanc, qui auraient dû avoir une ultime occasion de rentrer aux vestiaires avec l’avantage à la marque, débutent le second acte et très vite, se font justice eux-mêmes. Encore une fois, Matthieu Faupin est à la conclusion avec un enchaînement contrôle-frappe fantastique. Tout semble alors sourire aux Toulousains, qui profitent également de la maladresse hérouvillaise sur trois occasions nettes de but. Hélas, un événement vient changer le cours du match. Rami Barake, qui avait vu sa frappe détournée par la main d’un défenseur, se fait logiquement exclure suite à une intervention dangereuse en retard. Hérouville profite de sa supériorité pour égaliser avant de prendre l’avantage face à des Haut-Garonnais touchés dans leur chair. Marcelo Dos Reis trouve le montant avant que les Calvadosiens n’inscrivent le but du break. Les Noir accusent le coup dans les dernières minutes et, en powerplay, se créent une lueur d’espoir avec le but de Willy Oliveira. Trop courte finalement, et les Toulousains concèdent la défaite 5-3 sur le terrain d’un adversaire qui en mettra en danger plus d’un.