shopping-bag 0
Produits : 0
Total : 0.00
Voir le panier Commander

« Tout va vite dans le futsal », n’est-ce pas ?

Un déplacement sur le terrain du Paris ACASA Futsal n’est jamais une partie de plaisir, tant l’effectif francilien est de qualité et, en parfaite connaissance des qualités de l’entraîneur adverse, il faut forcément s’attendre à passer un moment compliqué. Rien n’a dérogé à la règle ce samedi soir, notamment dans le premier quart d’heure durant lequel les Parisiens ont imposé leur loi aux Toulousains. Irrésistible, le club de la capitale inscrit quatre buts d’entrée de jeu et prend le large au score. Difficile alors d’imaginer la fin exceptionnelle qu’offrira cette rencontre une heure plus tard tant les Toulousains semblent asphyxiés par les locaux. Mais hélas, coutume est de dire que tout va vite dans le futsal, et surtout le score. Les joueurs de Jean-Christophe Martinez le sentent, ils ont les moyens de le démontrer. Jonathan Camara et Rami Barake réduisent l’écart au meilleur moment, avant la pause. C’est avec la confiance de leur côté que les «noir et blanc» retrouvent le terrain, et Marcelo Dos Reis inscrit rapidement le troisième but toulousain. Le vent qui tourne peut alors se faire ressentir depuis quelques minutes, et le TMFC Futsal sait qu’il est plus proche que jamais de réaliser l’impensable. Il sait également qu’une égalisation viendrait remettre en cause les plans des Parisiens, entraînés par son ancien coach Marcelo Serpa. Willy Oliveira se charge alors de remettre les deux équipes à la même hauteur. Toulouse est sur la pente ascensionnelle tandis que les Parisiens sont en plein doute. Désormais, le mental prend une part importante dans le match, alors qu’ils ne restent désormais que sept minutes à disputer. Et pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Surtout, il faut éviter de tout gâcher, et un but supplémentaire rendrait le scénario invraisemblable. L’expérimenté Jonathan Camara y va de son doublé pour donner l’avantage au TMFC Futsal pour la première fois de la rencontre. Les cinq dernières minutes s’annoncent passionnantes, et une nouvelle bataille tactique entre les deux techniciens, le fameux duo Serpa-Martinez qui a abattu un travail fabuleux à la tête du club en deux ans, s’annonce. Le premier cité, élu meilleur entraîneur du championnat l’an dernier, tente de revenir au score, mais le second, réputé pour être solide défensivement, ne lâchera pas une miette à son ami et ancien collègue. À ce jeu, le TMFC Futsal sort vainqueur et le score n’évoluera plus. C’est très certainement déjà un temps fort de la saison que viennent de vivre les Toulousains. Un succès qui apportera confiance, sérénité et joie, dont les Toulousains peuvent mais doivent profiter. Hélas, le retour à la réalité devra se faire rapidement. Redescendre de ce petit nuage sera indispensable avant la prochaine rencontre face à Chavanoz, qui aura certainement à coeur de battre l’invaincu TMFC. Mais qu’on le dise avant de penser à la suite : MERCI au groupe toulousain !