shopping-bag 0
Produits : 0
Total : 0.00
Voir le panier Commander

CNOSF – Une position claire sur les demandes de remboursement de cotisations

‘est un débat qui commençait à s’installer dans l’opinion. Depuis quelques semaines, des parents contactaient les clubs pour se faire rembourser les deux mois durant lesquels leurs enfants n’ont pas pu pratiquer le football. Avec la fin de saison actée par la FFF, les demandes se sont faites plus nombreuses pour un remboursement au prorata temporis, un peu comme si un consommateur privé de sa salle de sport demandait une réduction sur son abonnement annuel. Le Comité National Olympique et Sportif Français a tenu à trancher rapidement, dans la mesure où le ministère des sports a précisé le 30 avril qu’il n’interviendrait pas dans ce débat qui concerne la vie associative et son organisation. « La Task force mise en place par le CNOSF dans le contexte sanitaire actuel a, entre autres, porté avec conviction une position unanime du mouvement sportif sur un sujet soulevé par certains, en lien avec les cotisations des licences perçues par les clubs fédéraux […]. Cette question relative au remboursement partiel des licences a été soulevée et a suscité de très nombreuses questions venues des fédérations et clubs ».

Le principe de solidarité est la base de cet édifice d’intérêt général au service de tous

Pour le représentant du mouvement sportif français auprès des pouvoirs publics, de telles demandes lui semblent totalement infondées et il explique sa position.« Ces cotisations ne relèvent pas d’un rapport prestataire/client avec les licenciés. Nous sommes, dans un club, au sein d’une communauté de vie, de valeurs, dont les membres sont parties prenantes d’un projet collectif. Titulaires de droits et de devoirs dans le cadre statutaire associatif, ils ont à faire vivre ce projet collectif, dans une construction sociétale partagée, avec des pratiques encadrées et sécurisées ». Le CNOSF rappelle que l’appartenance à une association sportive est une aventure collective avant tout et qu’il est important dans cette période de crise de tout faire pour préserver ce bien commun : « Le principe de solidarité est la base de cet édifice d’intérêt général au service de tous, et l’investissement fédéral s’inscrit dans la durée. Ce principe est indivisible. La seule et vraie question est la gestion du futur et les solutions y afférentes, et non l’appauvrissement des produits encaissés, essentiels en cette période de crise inédite ». Un ouf de soulagement au moment où les clubs sont touchés de plein fouet par l’annulation de nombreuses manifestations et inquiets du possible désengagement de certains sponsors. D’ici quelques jours, on devrait connaître la position du CNOSF sur les décisions de la FFF du 16 avril concernant les montées et descentes pour les championnats amateurs, suite au recours engagé par une quarantaine de clubs. Un autre sujet brûlant !

De nombreux clubs reçoivent des demandes pour que les licences soient remboursées, le CNOSF a donné une position claire (crédit : CNOSF)

De nombreux clubs reçoivent des demandes pour que les licences soient remboursées, le CNOSF a donné une position claire (crédit : CNOSF)
G.G.