shopping-bag 0
Produits : 0
Total : 0.00
Voir le panier Commander

La saison du TMFC Futsal : entre retour réussi et motifs d’espoir !

Difficile de parler de « belle saison » lorsqu’on sait que cette tragique crise sanitaire en a forcé l’interruption et que, surtout, elle a emporté avec elle des milliers de victimes. Pourtant, tout roulait sur des roulettes pour le TMFC Futsal, qui effectuait un retour jusqu’alors réussi dans l’élite du futsal français. Un succès qui n’aurait sans doute été possible sans les nombreux sacrifices des joueurs et du travail rigoureux de l’élu meilleur entraîneur de France Marcelo Serpa ainsi que de ses adjoints Jean-Christophe Martinez et Serge Fisichella. Un résultat sportif aussi étincelant n’est également pas réalisable sans le dévouement des bénévoles et des sponsors du club. Un seul mot pour toutes ces personnes qui ont tant donné au TMFC cette saison : MERCI !

En effet, après avoir brillamment remporté la poule B de la D2 nationale la saison passée, les Toulousains effectuaient leur retour en première division, une année seulement après l’avoir quittée, « plus forte que jamais auparavant » comme le glissaient de nombreux observateurs. Et dès leur entrée dans la compétition, les « noirs et blancs » se frottaient à l’ogre ACCS Paris VA 92, futur leader incontesté du championnat qui, deux semaines après leur match nul 0-0 face au FC Barcelone, corrigeait Toulouse sur le score de 8-1, lui rappelant la difficulté de la D1 nationale. Deux semaines plus tard, touché dans son orgueil, le TMFC Futsal s’offrait le scalp Orchies Pevele, futur second, au terme d’un match d’anthologie qui, en plus de rester gravé dans les mémoires, lançait la saison des hommes de Marcelo Serpa. La suite ? Une victoire sur le terrain du champion de France en titre toulonnais trois semaines plus tard permettait au club de s’emparer du fauteuil de leader fin octobre, permettant aux Toulousains de voir leurs efforts être récompensés. Bien que les résultats soient au-dessus des objectifs du club, il est hors de question de se voir pousser des ailes et la réalité du terrain ne tarde pas à rattraper les « noirs et blancs ». Après un mois de novembre ponctué par deux victoires, Toulouse enchaîne jusqu’à la fin du championnat un probant succès dans le derby face au voisin de l’UJS Toulouse, des matchs nuls frustrants face à Paris ACASA, Toulon et Nantes, mais aussi des défaites amères sur le terrain du Kremlin-Bicêtre et d’Orchies Pevele, là où il y avait de la place pour mieux faire. Des résultats certes regrettables pour les plus optimistes, mais de lourds enseignements à en tirer et qui seront sans aucun doute d’une grande utilité pour la saison prochaine dont, espérons le, les hostilités pourront débuter le plus rapidement possible, avec l’ensemble de ses acteurs en bonne santé. Toulouse termine donc cette saison à la cinquième position et des motifs d’espoir pour le prochain exercice.

D’ici là, continuons à respecter les consignes données par les autorités sanitaires pour vivre de grandes émotions et vibrer au bord des terrains le plus vite possible !