shopping-bag 0
Produits : 0
Total : 0.00
Voir le panier Commander

Si proche comme si loin de battre Paris…

Second du championnat avant le début de cette neuvième journée de D1 nationale, le TMFC Futsal comptait conserver sa place au classement suite à la réception du Paris ACASA Futsal ce dimanche. Pour cela, une victoire était nécessaire face à cet adversaire, qui l’un des plus solides de France malgré sa situation compliquée au classement. Alors que les Toulousains avaient le match en main, ils ont finalement concédé le match nul au terme d’une rencontre folle. Récit.

Toulouse prend les devants en début de rencontre. Zé Carlos manque à deux reprises d’ouvrir le score. Surpris de voir le ballon retomber dans ses pieds, le Brésilien échoue une première fois sur le poteau avant de voir son tir être stoppé par Ibrahima Souaré. Dans la foulée, Jonathan De Los Santos ne parvient pas lui non plus à tromper la vigilance du portier parisien. C’est finalement Matthieu Faupin qui débloquera la situation. Après un tour de passe-passe effectué sur un défenseur adverse, l’international espoir français croise sa frappe, qui finit au fond des filets. La délivrance arrive enfin pour Toulouse, mais elle va se faire surprendre quelques instants plus tard. Peinant à dégager le ballon, le TMFC Futsal met Mamadou Touré en dangereuse posture. Ce dernier sert Romarinho, qui n’a plus qu’à pousser le ballon dedans, seul au second poteau. Les Toulousains payent là leur inattention mais, fort heureusement, leur sursaut d’orgueil est immédiat. Zé Carlos effectue une passe verticale entre plusieurs jambes en direction de Rami Barake, qui n’a plus qu’à ajuster Ibrahima Souaré. Ultra-dominants cette première période, les hommes de Marcelo Serpa veulent se mettre à l’abri le plus vite possible. Willy Oliveira prend le dessus sur Mikaël Perez, mais son tir est trop croisé. Majid Saïd, quant à lui, ne se manque pas : lancé par Matthieu Faupin, le capitaine toulousain garde son sang-froid et bat Souaré d’un piquet astucieux à quelques secondes du terme de ce premier acte. Toulouse mène 3-1 à la pause, et semble se diriger vers un succès au vu de sa maîtrise.

Au retour des vestiaires, Paris ACASA réduit l’écart sur un coup franc indirect, suite auquel le tir de Romarinho se loge dans la lucarne de Caique Felix. Une faute d’inattention toulousaine qui relance alors son adversaire dans la partie. Les « noirs et blancs » tentent d’éteindre le feu immédiatement, mais Jonathan De Los Santos trouve la barre. Caique Felix en fait de même une minute plus tard. Foutu montant ! En revanche, les Franciliens trouvent la mire lors de leurs attaques. En pivot, le très athlétique Sambadiam Sissoko effectue un enchaînement contrôle – reprise de volée décisif : son équipe égalise à 3-3. Les Parisiens sont en pleine confiance et tentent désormais d’aller chercher les trois points. Romarinho tente de lober Caique Felix, mais ce dernier reste sur ses gardes. En revanche, il ne pourra rien faire sur le but d’Ali Ouarti à deux minutes du terme, seul au second poteau. Paris passe devant, mais le TMFC Futsal n’a pas dit son dernier mot. En powerplay pour augmenter ses chances de marquer, Toulouse s’expose à en encaisser un cinquième. Heureusement, aucun adversaire n’attrape le cadre sur leurs deux tentatives. Il faudra attendre le gong final, le dernier centième de ces dix interminables dernières secondes, pour que le Palais des Sports explose de joie : Rami Barake égalise sur le gong, et assure le match nul pour Toulouse. Les deux équipes se quittent donc deux à dos suite à ce spectaculaire 4-4.

Comment analyser ce résultat ? Doit-on regretter le fait de ne pas avoir gagné ce match qui semblait pourtant dans les cordes du TMFC Futsal suite à cette première mi-temps pleine de maîtrise ? Doit-on se satisfaire de ce match nul qui paraît être justifié au vu de la seconde période, notamment après le 3-4 ? Une chose est sûre : avec ce point, portant son total à seize, Toulouse continue son bout de chemin vers le maintien et enchaîne un trosième match consécutif sans défaite, avant de se déplacer sur le terrain de Kremlin-Bicêtre le week-end prochain !