shopping-bag 0
Produits : 0
Total : 0.00
Voir le panier Commander

« Le sentiment du devoir accompli ! »

Dans un entretien accordé à nos confrères de Footpy, le coach adjoint du TMFC Futsal Jean-Christophe Martinez a premièrement dressé un bilan de la saison effectuée par ses joueurs, avant de se projeter dorénavant sur la saison prochaine. Interview.

Footpy : Quel bilan tirez-vous de cette saison ?

Jean-Christophe Martinez : « Le bilan très positif avec, à la clé, la montée en D1 nationale. Rien n’est facile dans le futsal : la preuve, jusqu’à présent, personne n’avait réussi à remonter un an après être descendu. Cette année, le groupe a dû s’adapter à une nouvelle philosophie avec l’arrivée de notre entraîneur Marcelo Serpa, donc c’est une vraie réussite. « 

La montée était-elle l’objectif cette saison ?

« Bien sûr ! Même si tout le monde donnait Montpellier favori en début de saison, nous savions, au sein du staff sportif du club, que nous avions un groupe plus complet. Il a fallu le maintenir sous pression toute la saison. « 

Seulement deux défaites, aucune à domicile, peut-on parler de saison parfaite ?

« Saison parfaite à l’arrivée, oui. Mais pendant la saison, il nous a fallu faire plusieurs réglages. Après la défaite à Kingersheim, nous avons remis quelques pendules à l’heure car nous nous étions donnés l’objectif de ne pas perdre avant le match de Montpellier à domicile. Nous savions que tout se jouerait lors de ce match. Nous avons enchaîné victoire sur victoire jusqu’à celle contre Montpellier, 4-2 à domicile. La semaine suivante, nous, joueurs et staff, avons baissé de garde, ce qui fait que nous avons perdu le samedi d’après à Pfastatt. Après une remontée de bretelle, nous avons remis le bleu de chauffe. Notre équipe est devenue de plus en plus rodée, ce qui nous a permis d’aller au bout sans aucune autre défaite. »

100 buts marqués en 18 matchs, une différence de buts de +74, une large avance sur votre dauphin, on peut donc penser que vous avez survolé le championnat. Est-ce que c’est également votre sentiment ?

« Nous devançons le deuxième (Kingersheim, NDLR) de 13 points. Vu comme cela, tout le monde doit se dire que c’était tâche aisée, mais loin de là. Nous devions jouer la finale de notre championnat contre Montpellier le 20 avril. Celui qui gagnait, c’était celui qui montait. Juste avant notre match, la FFF a sanctionné Montpellier, ce qui fait que nous n’avons pas joué cette rencontre. Montpellier a fait l’objet d’un retrait de points, ce qui explique notre large avance au classement. Il y a aussi l’équipe de Kingersheim qui, jusqu’en février, était collée à nous, mais qui a lâché en fin de championnat.
Sinon, bien sûr qu’atteindre la barre des 100 buts n’est pas simple, mais ce sont surtout les 26 buts concédés dans une saison complète de futsal qui sont à noter, car nous finissons largement devant la deuxième meilleure défense (49 buts concédés, ndlr). Nous avons le sentiment du devoir accompli, grâce à beaucoup de travail et d’investissement de la part des joueurs et du staff. »

Comment allez-vous aborder la saison prochaine dans cette division supérieure ?

« Nous l’aborderons avec conviction, car nous connaissons l’exigence et la rigueur qu’il faut pour y réussir. Nous sommes le club de la région avec la plus grande longévité au plus haut niveau futsal (9 saisons consécutives en D1 nationale, sous le nom de l’ancien club le Bruguières SC Futsal, ndlr). Nous nous appuyerons sur un staff expérimenté, composé de Marcelo Serpa, que l’on ne présente plus dans le monde du futsal ; Serge Fisichela (entraîneur des gardiens, ndlr) qui a tout connu avec l’équipe ; Bertrand Olivan, notre directeur sportif sans qui nous ne serions pas là aujourd’hui ; et moi-même, qui suis coach depuis la création du club. Donc, comptez sur nous pour bien préparer notre retour au plus haut niveau. »

Un dernier mot à adresser ?

« L’équipe fanion fait une grosse saison, certes, mais je n’oublie pas l’équipe féminine coachée par mon frère Nicolas Martinez, sacrée championne d’Europe AMF et qui va jouer la finale du championnat de France d’ici peu. Je tiens à saluer le travail effectué par ce groupe. L’équipe 2, entraînée par mon ami Stéphane Madern, fait un championnat intéressant et s’apprête à disputer la finale de Coupe Régionale. Au final, je félicite l’ensemble du staff sportif du club, auteur d’une saison formidable. Enfin, je remercie tous les bénévoles du club qui donnent beaucoup sans compter. Sans eux, le club ne serait pas là où il est aujourd’hui. »