shopping-bag 0
Produits : 0
Total : 0.00
Voir le panier Commander

Futsal, CdF – Le TMFC peut sortir la tête haute !

Le défi était de taille pour nos Toulousains ce samedi. En effet, les Noirs et Blancs avaient hérité d’Orchies Pevele lors du tirage au sort des 8èmes de finale de la Coupe de France. Leader du groupe A de D2 Futsal et d’ores et déjà assuré d’évoluer dans l’élite française la saison prochaine, le club nordiste est un véritable rouleau compresseur cette saison : en effet, il a tout simplement aligné autant de victoires que de matchs joués. Face à des Orchésiens imbattables, ce match constituait un véritable test pour le TMFC Futsal. Malgré lui avoir tenu la dragée haute tout le match, Toulouse s’est incliné 5-4 face à Orchies au terme d’un match passionnant.

Les Orchésiens sont les premiers à se mettre en avant lors de cette rencontre : dès la deuxième minute de jeu, Lucas Diniz ouvre le score en faveur de son équipe d’un plat du pied petit filet suite à une relance manquée des Toulousains. Or, ces derniers réagissent rapidement : après un très bon travail collectif, Willy Oliveira transperce la défense nordiste et délivre un caviar à Jonathan De Los Santos, qui conclut parfaitement l’action face aux cages. Deux minutes plus tard, Orchies repasse devant suite à une nouvelle erreur de relance toulousaine. Kaique Ivo sert Tiago Guina en une touche de balle, et ce même Guina surprend Caique Félix d’une frappe fuyante à ras de terre. Sur l’action suivante, Orchies Pevele déclenche un nouveau contre éclair et trouve une nouvelle fois le chemin des filets par l’intermédiaire de l’intenable Tiago Guina. Le TMFC Futsal court à nouveau après le score, et parvient à le réduire. Le pointu de Willy Oliveira, lancé en profondeur en touche de balle par Jonathan De Los Santos, trompe Darcio Folgiarini et permet à Toulouse de se relancer. Les Noirs et Blancs ne parviennent pas à égaliser avant la mi-temps, mais cette réduction du score fait un grand bien à l’équipe.

Au retour des vestiaires, les consignes du coach Marcelo Serpa sont immédiatement appliquées et les joueurs du Brésilien réussissent à recoller à la marque. Parfaitement servi par un lumineux ballon piqué de Majid Saïd, Rami Barake contrôle et ajuste le portier adverse. Toulouse revient de loin et gagne en confiance. Pourtant, les Toulousains se font encore punir quelques minutes plus tard. Le corner orchésien ne donne rien mais Lucas Diniz est le premier sur un ballon qui traîne après un cafouillage, et propulse le cuir au fond. La douche froide pour les Toulousains, qui vont mettre longtemps à en sécher. Concentrés et bien en place, les Noirs et Blancs effectuent un pressing haut sur leurs adversaires. Guillermo Wallace obtient la touche et transmet le ballon à Laurent Aussaresses. Ce dernier centre fort au second poteau, d’où surgit Stephen Ettien. Muet depuis le 8 décembre dernier, l’atout offensif du TMFC Futsal pousse le ballon dans le but orchésien et permet à Toulouse de revenir à 4-4 à la 31ème minute. Mais encore une fois, les Toulousains vont retomber dans leur travers. Orchies joue vite et vers l’avant avec des passes fortes et précises, et se retrouve à deux joueurs face à Caique Félix. Pierre Ndjeka, idéalement placé, marque dans le but vide et redonne l’avantage à son club. Toulouse se fait une nouvelle fois dépasser à la marque, mais va tenter à nouveau de revenir dans la partie. Zé Carlos, Stephen Ettien et Majid Saïd prennent chacun leur chance, mais Darcio Folgiarini sort trois parades héroïques et empêchent le TMFC Futsal de marquer. Le match se termine sur ces trois arrêts déterminants. Les Toulousains peuvent se mordre les doigts, mais auront montré un visage conquérant prometteur pour cette fin de saison palpitante.

Le TMFC Futsal quitte donc cette charmante Coupe de France à l’occasion des 8èmes de finale, et peut donc maintenant se focaliser sur son championnat. Maîtres de leur destin, les joueurs de Marcelo Serpa vont désormais préparer au mieux la réception de Plaisance, samedi à 16 heures au gymnase de Bruguières, avant de penser aux prochaines rencontres.

(crédit photo : Bernard Langlet)