shopping-bag 0
Produits : 0
Total : 0.00
Voir le panier Commander

Futsal – Le TMFC vainqueur du match à ne pas perdre !

Lors de cette 12ème journée de D2 Futsal, le TMFC Futsal recevait le FC Kingersheim Futsal, pour ce qui constituait l’un des matchs de gala de cette saison 2018-2019. En effet, les Toulousains, seconds avant la rencontre, recevaient le leader du classement, avec la forte ambition de s’accaparer de cette première place et de corriger la malheureuse défaite 3-2 au match aller. Les deux équipes allaient s’affronter dans un cadre splendide : le gymnase Léo Lagrange de Toulouse et ses 400 places assises, rien que. L’affiche de ce week-end a tenu toutes ses promesses et le combat a été rude et intense ; au final, c’est Toulouse qui l’emporte, grâce à beaucoup de sérieux et de détermination (4-1).

Willy Oliveira allume la première mèche de la rencontre, mais la tentative du Toulousain est trop timide pour inquiéter Emmanuel Giovinazzo. La première véritable occasion est à mettre à l’actif de Kingersheim : sur un ballon repoussé par Caique Felix, Mosaab Sarghini prend sa chance mais son tir, contré héroïquement une nouvelle fois par le portier du TMFC Futsal, heurte le poteau. Kingersheim attaque tambours battants la partie, mais Toulouse défend solidement. Les hommes de Marcelo Serpa placent quelques offensives sur les buts alsaciens, mais le danger est principalement initié par les Kingersheimois. Heureusement pour Toulouse, son gardien Caique Felix veille pour stopper tous les assauts adverses. Les Noirs et Blancs parviennent progressivement à calmer les ardeurs de leurs opposants, et mettent le pied sur le ballon. C’est sur un corner a priori anodin que l’ouverture du score survient. Majid Saïd transmet le cuir à Willy Oliveira puis, à l’instinct, le numéro 9 toulousain envoie un missile qui termine sa course dans les filets de Giovinazzo après avoir touché la barre transversale. La libération pour Toulouse, et le gymnase Léo Lagrange exulte pour la première fois de l’après-midi sur cette inspiration de génie.

IMG_0064

Le TMFC Futsal vient de porter un premier coup sur la tête de Kingersheim, mais le leader tente de se relever. Or, la hargne des Toulousains a raison des duels qui les opposent aux Alsaciens. Les Noirs et Blancs se montrent insistants sur les cages gardées par Giovinazzo, sans pour autant parvenir à doubler la mise. Il faut compter sur un travail individuel de Zé Carlos, qui sert dans un excellent timing Jonathan De Los Santos, pour qu’arrive le second but toulousain à la 19ème minute de jeu. Les joueurs de Marcelo Serpa félicitent logiquement leur buteur idéalement placé, ainsi que le passeur brésilien qui adresse un caviar à son coéquipier après avoir passer en revue la défense alsacienne. De suite après avoir savouré ce but récompensant leurs efforts, les Toulousains se remettent dans leur match et cherchent à aggraver la marque. Laurent Aussaresses en a l’occasion suite à la sixième faute concédée par Mosaab Sarghini (qui écope au passage d’un deuxième carton jaune après avoir volontairement retenu Zé Carlos), mais le jet franc du numéro 7 toulousain est stoppée par Giovinazzo. Sérieux et bien dans son match, le TMFC Futsal rentre aux vestiaires avec un avantage de deux buts et une supériorité numérique pour près de deux minutes.

IMG_0119

Supériorité numérique importante puisque les Noirs et Blancs vont en profiter pour enfoncer le clou dans ce match. En effet, après un échange à une touche de balle entre Zé Carlos et Majid Saïd, Fabien Pene surprend le portier kingersheimois d’une frappe au premier poteau qui rentre. Le TMFC Futsal mène désormais 3-0 dans ce match capital, tout en dominant les ébats, et ne s’arrête pas là : consécutivement, Majid Saïd, Jonathan De Los Santos et Marcelo Dos Reis prennent leurs responsabilités, mais leur frappe ne trouve pas le cadre. La sanction tombe et Kingersheim revient dans le match. Le capitaine Abdelmalik Akarkach tente un tir lointain qui prend à contre-pied Caique Félix, le cuir ayant été dévié par Fabien Pene puis Jonathan De Los Santos. Ce but n’effraie pas pour autant les Noirs et Blancs qui, maîtrisant leur sujet, ne devaient compter que sur eux-mêmes pour s’imposer. Pour ce faire, il fallait rester solide défensivement, notamment lorsque Kingersheim décide de passer en powerplay. Mais obsédés par la victoire, les Toulousains éloignent tout danger pouvant mettre en péril leur performance et ce résultat qui leur tend les bras. En contre, le TMFC Futsal se procure même des situations de but, mais n’en concrétise aucune. Les dernières secondes paraissent interminables, notamment lorsque le remuant Carlos Omabegho trouve le poteau sur sa frappe. Le dernier mot reviendra finalement à Toulouse, qui parachève son succès à la dernière seconde avec le but de Willy Oliveira sur un mouvement collectif exemplaire avec ses coéquipiers Jonathan De Los Santos et Marcelo Dos Reis, passeur décisif. Cette fois-ci est la bonne : le TMFC Futsal est sûr de s’imposer dans ce match qu’il ne fallait pas perdre. La pression retombe des épaules et les joueurs savourent ce moment, après cette victoire face à un adversaire de qualité qui leur a causé de nombreux ennuis cet après-midi.

IMG_0249

En s’offrant ce succès face aux leaders du championnat, les Toulousains s’emparent de la tête du championnat en repoussant leur adversaire du jour deux unités derrière, avant le dernier sprint final. Le TMFC Futsal entame maintenant un parcours sur lequel il est maître de son destin, avec un objectif principal simple : gagner chaque match, les uns après les autres. La première étape de la course se déroulera à Clénay samedi prochain à 16 heures, face au FC Dijon Clénay Futsal, avant d’affronter Bastia en Coupe de France le samedi 2 mars.